"Aux explorateurs de l’inconnu qui aiment apprendre en faisant un pas en arrière sur le chemin des ancêtres." Pascale Arguedas

Une proposition indécente

Dans Le moment fraternité de Régis Debray (voir article précédent) je lis, pages 286-287  :

« L’union des coeurs n’a pas de presse-bouton, soit, mais le flirt a ses travaux d’approche, qu’on retrouve à l’âge du silicium comme à celui du bronze. Il n’y a pas mille façons de faire du nous avec du on. Il y en a quatre, à valeur de constantes : la fête, le banquet, la chorale et le serment (elles peuvent se combiner et parfois ne faire qu’un). Telles sont les scènes primitives de l’effusion, les ritournelles de l’esprit d’ensemble — dont on trouve les traces archéologiques (depuis que traces il y a) dans l’histoire longue des cités, de Sumer à Mexico, et les traces littéraires, du Banquet de Platon au dernier volume des Hommes de bonne volonté. »

Je me dis du coup, que le PP et ses membres (ou sympathisants) gagneraient sûrement — fraternellement parlant — à organiser, en plus des multiples micro-événements déjà en cours, ne serait-ce qu’une fête annuelle, rituelle, autour d’un repas plus ou moins musical.

Je proposerais volontiers tous les 21 juin (ou le week-end le plus près) à la Petite Echelle. Vous en pensez quoi ?

Publicités

6 Réponses

  1. Pour ce qui est du banquet, on partagerait nos cueillettes ou productions personnelles.

    Pour la chorale, on apporterait ou fabriquerait nos instruments et tenterait d’improviser des chants et danses « préhisto » en pleine nature.

    Pour le serment… heu… on pourrait s’inventer des rituels plus ou moins délirants (comme lorsqu’on a intronisé la semaine dernière le petit Eli dans le rang des « Petits gourdins » après sa première « nuit sauvage » : « Au nom du grand Toumaï et de sa descendance… Nawa ! Au nom de la belle Lucy et de toute sa descendance… Nawa ! Au nom du fils des âges farouches, Craô, et de son fils Rahan… Nous te nommons « Petit Gourdin » «  etc. etc.)

    Enfin bref… on ferait une fête du solstice « préhisto » quoi.

    avril 22, 2009 à 17 h 58 min

  2. Ce qui est surtout indécent, Vincent, dans ta proposition c’est – au-delà du mauvais contrepet — le choix dans la date.
    Tu es sûr que tu ne pouvais pas trouver mieux ?

    avril 23, 2009 à 8 h 18 min

  3. C’est vrai que l’am’Isidore venant cette année, non seulement par chez nous mais précisément à La petite échelle, le dernier week-end de mai, la fête PP pourrait être pour le coup légèrement avancée.

    On peut aussi envisager deux choses différentes aux deux dates.

    J’attends votre avis.

    avril 23, 2009 à 8 h 24 min

  4. Isidore

    Effectivement, je serai par là bas le 23, 24 mai. On pourrait se faire un WE festif et, jouant le 23 au soir à deux pas de la Petite Echelle, je pourrai vous rejoindre le dimanche midi (avec mon piano), juste pour passer du bon temps dans ce lieu merveilleux…

    avril 24, 2009 à 10 h 06 min

  5. C’est peut-être plus simple de viser cette date cette année alors si on veut être au moins 2 !
    😉

    avril 24, 2009 à 10 h 36 min

  6. Puisqu’il y a concentre PP à la Petite échelle le dernier week-end de mai, je propose pour le coup qu’on en profite pour une séance ciné PP dans la prairie qui descend vers la Suisse : les dieux sont tombés sur la tête ?

    mai 4, 2009 à 11 h 44 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s