"Aux explorateurs de l’inconnu qui aiment apprendre en faisant un pas en arrière sur le chemin des ancêtres." Pascale Arguedas

épicéa

Pousses d’épicéa

A cette période de l’année, apparaissent à l’extrémité des rameaux d’épicéas des jeunes pousses toutes tendres, d’un vert clair qui tranche sur le vert foncé des anciennes aiguilles.

Ces jeunes pousses, extrêmement riches en vitamine C, sont acidulées, avec un goût citronné et une légère astringence. Elles ont jadis servi pour aromatiser la bière. Elles peuvent aujourd’hui être ajoutées crues aux salades (et y remplacer le citron), ou cuites à divers plats auxquels elles apporteront une note résineuse et printanière. On peut en faire également de savoureuses décoctions (à l’instar de Jacques Cartier qui sauva ainsi ses marins du scorbut lorsqu’ils remontèrent le Saint-Laurent) ou un sirop (encore traditionnel dans certaines régions) non seulement délicieux mais doué de vertus expectorantes et efficace contre les affections pulmonaires.

Attention toutefois à ne pas vous tromper d’arbre. Les pousses du sapin sont beaucoup plus amères mais surtout celles de l’if sont extrêmement toxiques.