"Aux explorateurs de l’inconnu qui aiment apprendre en faisant un pas en arrière sur le chemin des ancêtres." Pascale Arguedas

Delteil

La cuisine paléolithique

Après avoir rencontré le personnage dans l’article intitulé Vivons-nous des temps cathares ?, revenons un peu sur le trop méconnu Joseph Delteil.

Rappelons qu’en 1937 l’écrivain se retire « en paléolithie » : au lieu-dit la Tuilerie de Massane, près de Montpellier. Loin de la civilisation, à l’écoute des sens, mi-poète, mi-vigneron, avec, au corps, la mémoire de ses aïeux magdaléniens qui vivaient, voilà vingt-cinq mille ans, des simples productions de la terre, il fait peau neuve et rêve de redevenir le premier homme. Nu. Innocent.

De là naîtra notamment sa provocante Cuisine paléolithique, hymne à la cuisine brute (comme il y a un art brut), au plat unique et aux recettes de grands-mères secrètement préservées, au plus loin, donc, des goûts sophistiqués de ses contemporains, dont je me délecte de copier ci-dessous un extrait de la préface (malicieusement intitulée Hors-d’oeuvre) :

(suite…)

Publicités