"Aux explorateurs de l’inconnu qui aiment apprendre en faisant un pas en arrière sur le chemin des ancêtres." Pascale Arguedas

Torga

« L’Universel c’est le local moins les murs »

Par cette réflexion- qui est aussi le titre d’un de ses ouvrages – Miguel Torga, grand écrivain poète portugais contemporain, ouvre des perspectives singulières pour penser l’Europe naissante :

Et si la prétention universaliste de notre culture ainsi que l’existence d’une véritable Europe politique n’était possible qu’au prix d’une métamorphose du « local »: un local sachant dépasser les querelles de clochers ainsi que le paradigme de la tribu et du clan qui régente les rapports sociaux ?

Et si, aujourd’hui, la nation n’était plus en mesure de porter ce souffle universaliste des Lumières et attendait fiévreusement la naissance effective d’une supra-nation capable de réaliser cette nouvelle citoyenneté européenne pressentie, reléguant désormais à l’échelle provinciale et régionale nos caractères nationaux ?

Et si donc cette intuition PP (pas que PP d’ailleurs) d’un post modernisme capable de revivifier certains aspects très « archaïques » du vivre ensemble était tout à fait au cœur de ce questionnement d’un « Universel: local moins les murs » ?