"Aux explorateurs de l’inconnu qui aiment apprendre en faisant un pas en arrière sur le chemin des ancêtres." Pascale Arguedas

Archives de août, 2008

HAPPY BIRTHDAY MISTER YAAAAAATSEEEEE !

happy birthday toooooooooo youuuuuuuuuuuuuu !


ALBERT COSSERY : Mendiants et orgueilleux (1955)

Bon,  c’est vrai, j’en ai déjà parlé (au commentaire 84 de Sous les pavés… la sieste ! ), mais comme je me suis plongé dedans cet été, que c’est — avec deux ou trois autres que j’espère avoir le temps de vous présenter un de ces quatres — un des livres récemment lu qui m’a le plus marqué (plus que ça même : insidieusement transformé), que je sais qu’Amélie et Isidore (cf. commentaire 43) pourront confronter leur point de vue et que je reviens de vacances avec l’envie de tenter une rubrique littéraire autour de la thématique — vaste et vague — du PP, bref j’ai plein de raisons de me permettre d’y revenir aujourd’hui. (suite…)


Retour sur une petite semaine sauvage

Mêlant les nuits sauvages et la « croque buissonnière », Amélie et moi sommes donc allés passer une ‘tite semaine préhisto au bord du lac de Vesoles, dans le Parc du Haut-Languedoc, au début du mois d’août.

Ayant perdu ensuite notre appareil photo, nous ne pouvons malheureusement pas vous en faire un compte-rendu en images (dommage car on a affronté de sacrées tempêtes et changé notamment trois fois de campement !). Nous avons cependant noté notre alimentation quotidienne. Au menu, donc, il y a eu :

(suite…)


On nous cache tout, on nous dit rien

Pendant que certains profitent de cette période estivale pour aller farnienter en forêt, d’autres veillent au grain, et profitent de cette petite douceur de soleil et de températures radieuses pour vous proposer le bon, le meilleur du PP.

Pour cela, votre humble serviteur ne cède à aucune difficulté et copie sauvagement les lignes éditoriales de tout bon canard qui se respecte durant les vacances aoûtiennes pour tenter tant que possible de ne pas faire baisser les stats de visite …

Vous pouvez donc lire ce billet à  la plage ou ailleurs (c’est égal), voici les images d’A. et V. en villégiature de survie.

Ames sensibles s’abstenir, je vais tenter de coller à la devise de Paris Match « le poid des mots, le choc des photos ».

(suite…)


Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!

Vu sur placiturne.com

Ah ah, les chats sont partis, les souris dansent !!

Je me demande si je ne vais pas profiter de l’absence de quelqu’uns des protagonistes du PP pour le mettre à l’envers … niark 😀