"Aux explorateurs de l’inconnu qui aiment apprendre en faisant un pas en arrière sur le chemin des ancêtres." Pascale Arguedas

Satprem

Il était une fois… le conte

On ne sait quand il apparut. Il y a très très longtemps. Bien avant l’écriture, assurément. Au tout début du langage, sans doute. Voire même avant.

Un de ses passeurs actuels, Henri Gougaud, vient de lui consacrer un nouvel ouvrage, Le rire de la grenouille, Petit traité de philosophie artisanale (Carnets nord, 2008) dans lequel il imagine — entre mille autres choses — la première mère, au fond d’une grotte, qui berça son enfant en lui chantonnant quelques sons rassurants. Première berceuse. Premier conte. Découverte de l’effet magique de la parole et de la voix.

Notre besoin d’histoires n’a depuis jamais véritablement cessé. Et si c’était tout simplement là le « bon usage » du langage ?

Publicités