"Aux explorateurs de l’inconnu qui aiment apprendre en faisant un pas en arrière sur le chemin des ancêtres." Pascale Arguedas

comique

Nous, les singes

Même si nous rechignons souvent à l’admettre, nous sommes des primates. Des super-primates, certes, mais rien de plus et sûrement pas des anges déchus ou on ne sait quelle fiction du genre. C’est ce qui explique tout bonnement que nous soyons si curieux,  inventifs, bavards, paresseux, peureux, passionnés, infidèles, grégaires, etc. et si peu confiants, autonomes, tolérants, propres, etc.

Bien entendu, tout serait autrement si nous descendions de la fourmi, de l’éléphant, du chat, des aigles ou de n’importe quel autre animal.

L’humoriste américain Clarence Day a fait de cette réflexion un petit bijou d’humour et de pertinence en 1920 : This Simian World (que Phébus édite en poche depuis 2007 sous le titre Nous, les singes, pour à peine 7 euros).

En voici ce qui me semble être la morale :

« […] Notre problème n’est pas de découvrir comment nous devrions nous comporter si nous étions différents, mais comment nous devons nous comporter, étant ce que nous sommes. Nous pouvons imaginer jusqu’à plus soif des êtres différents de nous ; mais ils n’existent pas, et quand bien même ils existeraient, impossible de certifier qu’ils seraient meilleurs. […] Trop de moralistes fondent leur morale sur leur dégoût de la réalité : leur dégoût des hommes tels qu’ils sont. Libre à eux de ne pas les apprécier, mais pas d’être en même temps des moralistes. Leur attitude les conduit à ignorer ce qui devrait être une obligation pour tous les enseignants, « découvrir le meilleur de ce que l’homme peut accomplir, et non lui imposer des buts impossibles en lui disant qu’il sera damné s’il ne les atteint pas. » L’homme peut être modelé – considérablement – et il est souhaitable qu’il ait des aspirations. Mais il a tendance à s’empresser d’accepter n’importe quel idéal sans se demander s’il est adapté à un usage primate. […] »

Je me demande si, sous ses aspects légers, ce n’est pas un des livres les plus profonds qu’il m’ait été donné de lire ces derniers temps.


Noël au bistrot…

Avec Jean-Marie Gourio, on y boit pas que de l’eau, c’est peut-être moins intello, mais tellement plus rigolo. Donc tout autant « préhisto ».

Allez ! Santé ! C ‘est le PP qui paye la tournée !

BREVES DE COMPTOIR :

Avec tous ces Pères Noël dans les rues, moi je tiens mon portefeuille…

***
La Noël, c’est une fête de famille.
— Nous, on réveillonne en famille.
— C’est la seule fête de famille où toute la famille est malade en même temps.

***
Ça me rappelle quand j’étais petit.
— Quoi ?
— Tous ces cons avec des paquets.

***
La Noël, j’ai toujours le cafard.
— C’est pas fait pour des gens comme nous… nous, on a notre arrivée du beaujolais nouveau.
— Le beaujolais nouveau, j’ai toujours le cafard.
— Alors toi, tu vieillis mal !

***
Sur les images, ils feraient bien de remplacer les rennes du Père Noël par des fusées.
Des rennes qui volent, à mon avis, c’est beaucoup plus moderne que des fusées en fer.

***
On redevient tous des enfants.
— Pas moi !

***
Jésus est né le jour de Noël.
— C’est con, parce que ça lui fait le même jour la Noël et son anniversaire.

(cliquer sur Continue reading)
(suite…)


Silex and the city

Dans la série « préhistoire traitée de façon anachronique » (donc humoristique), on a déjà abordé le cinéma et aperçu, dans le domaine littéraire,  le fameux Pourquoi j’ai mangé mon père de Roy Lewis).

Dans le rayon BD, est sorti cette année Silex and the city, de Jul.

« C’est la crise ? Investissez dans l’Âge de pierre ! », nous conseille le 4e de couverture. On ne saurait mieux le dire… et vous le conseiller à notre tour.

Vous ferez notamment connaissance avec la famille Dotcom : le grand-père Julius (ancien de Mai 68 000 avant JC), le père Blog (prof de chasse et « Homo erectus qui se lève tôt »), la mère Spam (prof de Préhistoire-Géo en Zone d’Evolution Prioritaire), la fille Web (Dolto-Sapiens et Fashion-victim) et le fils Url (alter-darwiniste radical : anti-fourrure, anti-chasse et anti-feu).

(suite…)


Haïkus d’été

Les vacances avaient un peu air japonais cet été. Avec l’ami Pierre, je me suis amusé à tenter de pondre chaque jour mon petit haïku. Formellement, c’est tout simple : un petit poème de trois vers, si possible rythmé en 5-7-5 syllabes. Après, si on veut être puriste, ça devient plus compliqué (surtout pour un occidental) puisqu’il faut tâcher d’éviter tout lyrisme, toute métaphore, toute pensée, bref toute pesanteur « humaine trop humaine » et viser l’idéal japonais du yûgen (« mystère inefable »). Il s’agit en quelque sorte de toucher du bout de plume l’infime et l’éphémère.

Je ne prétends évidemment pas y être parvenu, mais je dois avouer que l’exercice en vaut la peine. Je ne pense pas qu’on puisse directement le qualifier de « préhisto » mais nul doute qu’il nous désoccidentalise un peu, ne serait-ce qu’en faisant travailler notre cerveau droit (revoir à ce sujet l’article d’Isi, et notamment le lien du commentaire 12).

N’hésitez donc pas à joindre les vôtres aux miens !


Silex et Menhir

Et voilà remise en branle la réflexion sur l’origine de l’érection des menhirs !

x28xz4_silex-et-menhir-episode-1

x28y8e_silex-et-menhir-episode-2

x4qyeq_silex-et-menhir-episode-3_creation

x8ha03_silexetmenhirep04_creation


La chasse au mammouth

Un document d’époque vient d’être retrouvé et relance toutes les hypothèses sur les techniques de chasse ancestrales. Il a fallu plus de temps qu’on imagine généralement, semble-t-il, avant de trouver la « bonne » méthode !

video.php?vid=392


Les besoins préhistos ou…

Dans la série « Retrouvons le préhisto en nous et réactivons ses gestes ancestraux« , c’est bien beau de peaufiner la consommation de plantes sauvages mais pourquoi ne pas aller jusqu’au bout du processus.

Que faire, donc, une fois qu’elles sont digérées ?

N’y a-t-il pas là aussi, comme le suggère Kathleen Meyer, un « art perdu » à retrouver ? (suite…)


Les carottes sont-elles cuites ?

Un super héros méconnu et qui mérite son entrée au panthéon du PP est certainement LEGUMAN !

Voici une petite video de ses prouesses :

Mais que ferait-on sans LEGUMAN ??


Et oui ! POISSON D’AVRIL (2)

vous avé été h4ck3 !! c’est la vie, c’est comme c4 ! fini les provocations, vous voulié le retour au source alors le voila ! Vous parlié décroissance, voici la vraie , bande de naze !


Flash, aimants et autres coups de foudre – POISSON D’AVRIL (1)

Une chose qui m’a toujours fasciné est la force un peu surnaturelle produite par l’aimant …

Dans l’Antiquité, Pline l’ancien écrivait : « Il y a auprès du fleuve Indus deux montagnes, dont l’une retient et l’autre repousse toute espèce de fer (XXXVI, 25); de la sorte, si l’on porte des clous aux souliers, dans l’une on ne peut pas retirer son pied, dans l’autre on ne peut pas le poser » (cf wikipedia)

Les capacités d’un aimant résultent des forces magnétiques. Nous connaissons beaucoups d’applications comme la boussole ou les magnets sur les frigos rendus possible grâce aux forces d’attraction que l’aimant exerce sur tout matériau ferromagnétique.

Une application que l’on connait moins, mais qui se propage en ce moment comme une trainée de poudre sur le net, est le « coup de foudre » que peut produire un aimant sur un radar !

(suite…)


Remythons-nous !

Isidore vient de lancer brillamment le mouvement en commentaire de l’article précédent (voir ici).

Encourageons-le à poursuivre et tentons même, autant que possible, d’en faire autant.

A l’instar de Petit-Louis qui se montrait plus fidèle à nos glorieux ancêtres en poursuivant leurs fresques que les savants qui les « universithèsent », créons nous aussi des mythes et autres contes cosmogoniques.

Ainsi donc, pour vous, le monde, il est né comment ? Il vient d’où ? Et l’Humain ? Et le feu ? Et… je ne sais quoi d’autre ?

Les temps — postmodernes — sont en effet venus d’enfin révéler la vérité !


Pourquoi mon grand oncle se retournerait dans sa tombe

De mémoire de Craô, dans mes premiers printemps, j’étais vraiment amusé des extravagances de mon grand oncle Vania.

Après qu’Ourko ait su m’expliquer les rudiments de cet étrange moyen de communication qu’est l’internet – on arrête pas le progrès – , je suis tombé chez l’un de vos contemporains : Franck Boutonnet.

Celui-ci a illustré, grâce à sa boite à image, un événement survenu il y a de cela 5 hivers.

Je vous fournis le chemin de cette histoire et une image très représentative.

Aux arbres citoyens :

Encore un coup des progressistes pour provoquer mon grand oncle à titre posthume !!

Nawa !!


WANTED

Je me permet un petit article un peu hors-champs du blog, car je viens de recevoir ce mail.

Je vais l’annoter et j’espère que vous m’aiderez à débusquer le coupable …

Bonjour,
Tout d’abord je vous presente mes excuses si mon courrier ne rencontre pas votre éthique personnelle, je voudrais trouver auprès de vous une oreille attentive.

Ca commence bien, l’auteur ne parle pas français …
Je suis Abel El Civennat’n ivoiren et le fils unique de mes défunts parents M. et Mme Kana Dadraï.

Ohh je sens le scam venir à plein nez !!

(suite…)


On nous cache tout, on nous dit rien

Pendant que certains profitent de cette période estivale pour aller farnienter en forêt, d’autres veillent au grain, et profitent de cette petite douceur de soleil et de températures radieuses pour vous proposer le bon, le meilleur du PP.

Pour cela, votre humble serviteur ne cède à aucune difficulté et copie sauvagement les lignes éditoriales de tout bon canard qui se respecte durant les vacances aoûtiennes pour tenter tant que possible de ne pas faire baisser les stats de visite …

Vous pouvez donc lire ce billet à  la plage ou ailleurs (c’est égal), voici les images d’A. et V. en villégiature de survie.

Ames sensibles s’abstenir, je vais tenter de coller à la devise de Paris Match « le poid des mots, le choc des photos ».

(suite…)


Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!

Vu sur placiturne.com

Ah ah, les chats sont partis, les souris dansent !!

Je me demande si je ne vais pas profiter de l’absence de quelqu’uns des protagonistes du PP pour le mettre à l’envers … niark 😀


Petit récapitulatif en images

Bon… on en a vu des choses depuis le début de ce blog. C’est peut-être le moment de faire le point. Sur la découverte du feu, l’invention de l’art, le premier mariage, l’invention des armes, le rapport à la mort, le rire et l’invention de la musique, ce petit film indispensable (notamment pour tordre le cou aux lieux communs et autres clichés) :

http://www.dailymotion.com/related/x2dcri/video/x1gd9q_la-folle-histoire-du-monde


On vous l’avait bien dit !

Les plus anciens s’en souviennent sûrement, dans un article de mars dernier nous l’évoquions déjà : le rugby est bel et bien un sport « préhisto ».

On a désormais la preuve en image :

x2dcri_cousu-main_creation


Variation sur les masques

Qu’ils aient pour fonction de séduire,…

(suite…)


Défouloir (ou le retour à l’âge de la pierre pas polie)

C’est Isidore qui m’a donné l’idée de cet article (de cette rubrique, plutôt, qui pourrait revenir régulièrement) avec son besoin exprimé de « cure de désintoxication de Juge de Tutelle ».

On est tous — comme lui — trop polis, trop bien élevés, trop civilisés.  On prend sur soi, on avale des couleuvres, on fait bonne figure (au lieu de faire parler instinctivement le gourdin) et on accumule sans  s’en rendre compte tout un tas de fiel non évacué, de rancoeur refoulée, d’agressivité rentrée.

Chacun se bricole, comme il peut, ses propres « défouloirs », que ce soit dans le sport, l’art, le jardinage, etc. mais ce n’est pas toujours facile ni pleinement efficace. Il reste toujours, ici ou là, un peu de venin qui nous empêche d’être tout à fait serein.

D’où l’idée de ce défouloir : un espace d’expression qui vise davantage à recevoir des coups de gueule  — sans souci de rationalité, de mesure, de décence — qu’à ouvrir et favoriser les débats (les autres articles sont là pour ça).

Alors, Isidore, vas-y, lache tout sur ce …censuré…  Juge des tutelles. Et Bernard, ces …censuré… limaces ? Bardamu, ces « gens du Nord » ? Yatsé… Amélie… Barbarella… Ourko….

Promis, on ne caftera pas !


Préhis-Toto


Si Google s’y met …

Sous couvert de promouvoir la fête internationale de la terre, Google expose au grand jour ses affinités avec le PP. Nous ne souhaitions pas communiquer au premier abord sur notre relation avec le géant de l’internet, mais puisque l’initiative post-moderne vient de son fait, alors assumons !


Le retour des âges farouches

Peut-être avez-vous lu, dans votre jeunesse, ou plus tard, les aventures de Rahan, le fils (adoptif) de Crâo… et des âges farouches.

rahan-fils-de-crao.gif

C’est en quelque sorte un justicier « moderne » envoyé dans les temps reculés (et forcément obscurs) pour apporter à nos frustres ancêtres nos valeurs salvatrices : rationalité, tolérance, humanisme, etc.

rahan2.jpg

(suite…)


Et si hier se conjuguait avec demain ?

Si je vous dis caracoureur, ca vous dit quelque chose ?

Caracoureur

(suite…)


Plus qu’un mois à vivre ?

Suite aux récentes analyses des grands observatoires nationaux il semblerait qu’une météorite frappe la terre dans le courant du mois du prochain. Cette nouvelle n’est curieusement pas relayée par le gouvernement en place, celui-ci n’ayant pour l’instant pas de réelle solution pour remedier à l’impact.

Selon les scientifiques, cette météorite serait comparable à l’astroblème de Rochechouart-Chassenon tombé il y a 214 millions d’années. Le cratère laissé par la météorite mesure près de 21km et a dévasté tout sur 100km à la ronde créant des nuées de poussières sur un rayon de 450km.

Avignon serait rayé de la carte française.

(suite…)