"Aux explorateurs de l’inconnu qui aiment apprendre en faisant un pas en arrière sur le chemin des ancêtres." Pascale Arguedas

Archives de septembre, 2009

Haïkus d’automne

Changement d’saison

Certes, mais le jeu reste le même :

Haïkuiser.

Publicités

L’association des trois salazes

Oulala on part 3 semaines en vacances, et voila le résultat …. un blog tout poussiéreux où l’on trouve que des articles recyclés avec des vieilles citations de viel auteur déjà maintes fois lues 😛

Heureusement que j’amène des os frais à ronger tout droit de la Réunion !

Connaissez-vous l‘association des trois salazes ?
Très certainement que non puisque celle-ci se trouve dans la descente du col du Taibit en direction de Cilaos. Ca ne vous parle toujours pas ? Pourtant des bicoques comme la leur, il en existe qu’une sur cette descente 😉

L’asso propose donc aux randonneurs des tisanes à base de plantes cultivées juste à côté. Selon le chemin du randonneur, ils proposent des concoctions nommées « descendantes » si on descend à Cilaos ou « ascensceur » si l’on monte au col. Les vertus des tisanes diffèrent en conséquence.

img_3553

Allez petit test de retour de vacances : est-ce que vous êtes capable de reconnaitre les plantes du dessus ?


Quignardise (4) : le rêve

« Pourquoi fallait-il perturber le sommeil des animaux à l’aide des rêves ?

Pourquoi fallait-il mettre à mal le repos du corps par ces crises subites d’images désordonnées ?

Pourquoi ces afflux de perceptions fausses et enfièvrées sont-ils apparus en même temps que l’homéothermie chez les oiseaux et les vertébrés ?

Pourquoi un troisième état vint-il ajouter à la vulnérabilité ?

Pourquoi ces animaux immobiles, fermant la porte au milieu extérieur qui les menace, pour s’ouvrir sans défenses à un programme endogène qui précède leur naissance et qui est même antérieur à leur conception ?

Pourquoi les seuls homéothermes qui aient survécu étaient-ils les rêveurs ? »

(Sur le jadis, Dernier royaume II, Grasset, 2002)