"Aux explorateurs de l’inconnu qui aiment apprendre en faisant un pas en arrière sur le chemin des ancêtres." Pascale Arguedas

Des chasseurs-cueilleurs, il y en a encore…

… On contemple avec une nostalgie compassée nos ancêtres chasseurs-cueilleurs, on s’offre des nuits sauvages, on échange des recettes de plantes sauvages comestibles, et on titube sur leurs traces. Il en existe pourtant encore de ces peuples nomades qui vivent de la cueillette, de l’eau des puits, de la chasse et de savoirs ancestraux… qui pratiquent une médecine chamanique dansée, des rituels de fumigation et autres coutumes transmises oralement. Ce sont nos contemporains, ils sont exterminés, et jamais nous ne nous en émouvons au PP.

Plus urgent encore que les indiens d’Amazonie, ou les Papous, il y a les Bushmen, qui ne sont plus que 100 000, et que le gouvernement botswanais parque , ennivre, empoisonne et décime volontairement. Des dons sont possibles pour les aider à lutter directement contre un gouvernement oppresseur.

Le site anglais de Kgeikani Kweni des indigènes du Kalahari

Le site français de Survival International (le mouvement pour les peuples indigènes) consacré aux Bushmen

Publicités

8 Réponses

  1. Amélie

    Pour info, Leiris et Levy-strauss sont au comité d’honneur de Survival International.

    août 14, 2010 à 14 h 33 min

  2. Plus urgent que les Indiens d’Amazonie ?
    Les Pirahâs ne sont plus que… 300 !

    août 14, 2010 à 20 h 05 min

  3. Leiris et Lévi-Strauss, quelque chose me dit qu’ils ne sont plus très actifs ! 😉

    août 14, 2010 à 20 h 06 min

  4. Amélie

    les Pirahâs sont UNE tribu parmi les indiens d’amazonie (aidés aussi par Survival International dont le président est un ethnologue très actif en Amazonie); en outre le principe n’est pas le même : ils sont grignotés par la modernité, par activement persécutés par des gens armés au quotidien.

    août 14, 2010 à 20 h 25 min

  5. Amélie

    En tous cas, vous avez en lien dans l’article les moyens d’agir.

    août 14, 2010 à 20 h 27 min

  6. Surtout ne pas envoyer de bouteilles de coca :

    août 14, 2010 à 23 h 06 min

  7. Isidore

    Ces peuples incarnent notre dernier lien tangible avec les éléments naturels et protègent une mémoire que nous cherchons à voir disparaître. Nous les détruisons ou ils choisissent eux-même de s’éteindre (les Aborigénes d’Australie par exemple, d’après ce qu’en dit le bouquin « Message des hommes vrais » de Marlo Morgan) à l’exacte mesure de notre volonté de couper tout lien avec les éléments primordiaux de la nature.

    Pourtant j’ai bien l’impression que cette volonté se heurte à quelque chose de plus fort qu’elle: leur puissance symbolique qui ne fait que croître et qui mine en profondeur l’illusion prométhéenne qui nous anime. En sont-ils conscients ? Certains sans doute (je pense aux Kogis qui œuvrent depuis plusieurs années à construire des ponts avec notre société par une collaboration active avec le géographe Eric Julien et l’association Thendukua http://www.tchendukua.com/) mais la plupart sans doute pas. Le travail réalisé par toutes ces associations de défense participe de toute façon grandement à faire émerger une conscience et à empêcher l’anéantissement de certains de ces peuples.

    De toute façon, leur totale disparition signifierait la nôtre aussi, puisqu’ils sont une partie du corps de l’humanité au même titre que tous les autres peuples de cette planète, et je ne suis pas certain que la mort des organes qu’ils incarnent ne serait pas létale pour le reste de l’organisme.

    août 16, 2010 à 10 h 49 min

  8. Amélie

    Je suis en relation avec le porte parole des Bushmen au Kalahari : Jumanda. Je lui ai donné l’adresse du blog, s’il souhaite poster un message. Je ne crois pas qu’il parle français…

    septembre 3, 2010 à 12 h 44 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s