"Aux explorateurs de l’inconnu qui aiment apprendre en faisant un pas en arrière sur le chemin des ancêtres." Pascale Arguedas

1ère Rencontre des « cuistos sauvages »

Voilà. Tout est à peu près calé. Le PP est heureux d’annoncer la 1ère Rencontre des « cuistos sauvages ».

Elle aura lieu samedi 5 juin autour du tipi de la Petite Echelle, sur les pentes du Mont d’Or.

L’invité d’honneur sera CitronVert, animateur du blog de l‘Obsédé Culinaire Notoire,  qui viendra tout exprès de la région parisienne.

La table sera rustique mais ouverte. Tout autre cuisto, néophyte ou expert, souhaitant partager ses recettes, sera évidemment le bienvenu, ainsi que les simples curieux dégustateurs. Seules conditions : prévenir (afin que nous puissions nous organiser en fonction du nombre) et venir accompagné de la « part sauvage » en soi.

Tous les détails (horaires et lieux précis des cueillettes et dégustations, matériel de cuisine mis à disposition, etc.) viendront progressivement dans les commentaires ci-dessous.

Publicités

55 Réponses

  1. Isidore

    Et bien en voilà une belle initiative qui va nourrir le ventre et l’âme de plus d’un passionné… et même à distance, sans pouvoir être là le jour J, j’en goûte déjà les belles saveurs! Alors, tout de cœur avec vous, les aminches !!!

    mai 27, 2010 à 13 h 04 min

  2. Pour commencer à détailler davantage :

    En fait la « Rencontre » débutera à Besançon, le vendredi soir (18-19h), par une première cueillette.

    La « montée » à la Petite Echelle s’effectuera le lendemain (avec un matériel de cuisine qui reste à préciser). Confection et dégustation se feront donc dans la journée sur place (du côté du tipi).

    Certains dormiront sur place, dans le tipi (réservé pour CitronVert et sa famille) ou « à la belle étoile », etremettront sans doute un peu « ça » le dimanche matin.

    Voilà pour la trame de base.

    mai 27, 2010 à 18 h 00 min

  3. J’ai des amis « Préhistos canibales » qui sont tentés (les « cuistos sauvages » sont un peu pour eux ce qu’est pour nous la « bouffe bio »). J’peux les inviter ?

    mai 27, 2010 à 18 h 04 min

  4. J’ai mis un peu de temps avant de comprendre, la réponse est « non merci! », je n’ai pas envie de finir en méchoui!

    mai 28, 2010 à 11 h 51 min

  5. En prévision de cette rencontre, j’ai testé quelques recettes ces derniers jours :

    – soufflé aux orties

    – tarte sucrée aux ortie et au plantain

    – beignets de fleurs de robinier

    – infusion de feuilles de frêne

    – cake aux orties

    Dans la mesure de mes compétences lacunaires en matière de botanique et de cuisine, je tâcherai tout de même de mettre également la main à la pâte.

    (Tant qu’il y a de l’ortie)

    mai 28, 2010 à 12 h 38 min

  6. D’ici le 4, je ne touche pas au Tussilage qui a bien repris dans notre jardin.

    Comme il n’y aura sans doute plus de fleur de robinier, ça nous fera de potentiels bon beignets tout de même.

    mai 28, 2010 à 12 h 40 min

  7. Isidore

    Merci Citronvert, je n’avais même pas compris qu’il y avait quelque chose à comprendre; tu sais, Ourko, on commence à le connaître. Ceci dit Ourko, pas mal ta blague !
    S’il vous manque des superbes orties, j’en ai plein le jardin… N’hésitez surtout pas !

    mai 28, 2010 à 13 h 19 min

  8. Voici la liste non exhaustive des plantes que j’aimerais que nous trouvions, à part les orties et le tussilage: houblon, pissenlit, laiteron, bardane, berce, consoude,fougère aigle,vigne, clématite,oseille,ciboulette, menthe,chénopode (déja trouvé), reine des près, armoise, …

    mai 28, 2010 à 13 h 40 min

  9. arffff… Je ne peux te garantir que les orties, le tussilage, le pissenlit (mais pas tout jeune donc plutôt amer, non ?), la bardane (si tu arrives à obtenir la racine, moi j’échoue presque à chaque fois) et la berce. Peut-être aussi la clématite.

    Pour les autres, elles sont sans doute dans le coin, mais je ne sais pas les reconnaître avec assurance, donc ne peux assurer qu’on les trouvera là où je prévois de t’emmener. Désolé.

    Sinon, on pourra trouver facilement de l’alliaire, du lierre terrestre, du robinier (mais sans doute plus en fleur), du trèfle, du plantain, des pousses d’épicéa, des vesses…

    mai 28, 2010 à 16 h 26 min

  10. Amélie

    Pas pour cafter mais la tarte sucrée plantain-orties était vraiment mauvaiiiiiise, mais mauvaiiiiiiiiise ! Même les invités n’ont pas réussi à être polis.
    Le cake au citron (et accessoirement orties mais on ne les sent pas du tout) très bon, les beignets très bons, mais le top , ça reste les pommmes de terre, y a pas à faire…
    Citrongreen : j’ai lu que la consoude ingérée était toxique… non ??

    mai 28, 2010 à 20 h 51 min

  11. N’importe quoi, elle était super bonne la tarte (fallait juste insister, dépasser l’effet de surprise) !

    mai 29, 2010 à 12 h 32 min

  12. Ouaip… C’est exactement ce qu’a dit le compost 😉

    mai 29, 2010 à 12 h 33 min

  13. Bonjour les cuistots sauvages, quelle belle initiative, dommage que je ne puisse être des vôtres ! Mais j’y participerai quand même d’une certaine façon : lundi partira chez CitronVert un colis contenant des confitures sauvages préparées par mes soins (j’adore faire des confitures de fruits sauvages), lesquelles, j’espère vous régaleront au petit matin lors de votre rencontre ! Restera juste à trouver la bisonne pour le lait frais !!! J’ai vu le commentaire d’Amélie ci-dessus sur la consoude : la controverse a longtemps fait rage car, effectivement, la racine de la plante contient un alcaloïde pyrrolizidinique qui, à haute dose, s’est révélé toxique pour les animaux de laboratoire. Or, les études effectuées sur les humains ont prouvé que la consommation raisonnable de la consoude était sans danger. Elle est d’ailleurs d’un usage alimentaire courant aux USA et en GB. Chez nous elle commence aussi à faire son entrée dans les jardins de curé. Il paraît que c’est une plante extraordinaire du point de vue vitaminique, elle contiendrait même de la B12 soi-disant jusqu’à présent absente du monde végétal, du point de vue protéinique, diététique, bref, c’est une bonne plante à manger ! Pour ma part, je me régale de ses feuilles et jeunes boutons floraux en beignets salés (encore au menu ce soir !). Bonne continuation à vous tous !

    mai 29, 2010 à 20 h 22 min

  14. Amélie

    Colibri t’es étonnante…
    et merci pour les confitures !!!!!

    mai 29, 2010 à 21 h 40 min

  15. L'elfe des rôtissoires

    Et des cuissots sauvages, y en aura ?

    mai 29, 2010 à 22 h 13 min

  16. Wahou ! Merci Colibri !
    On trinquera (une tisane de pousses d’épicéas) à ta santé !

    mai 30, 2010 à 13 h 38 min

  17. …et on sacrifiera en ton honneur un petit oiseau (si nos émérites chasseurs de volatiles parviennent à en attraper) 😉

    mai 30, 2010 à 13 h 40 min

  18. J’ai fait sécher deux maquereaux et deux chinchards plus un peu de viande de bouef, si les fourmis ne les ont pas mangés d’ici là, ils sont au menu de la rencontre sauvage.
    Et je n’oublierai pas les confitures de colibri, un GRAND Merci pour sa générosité, quand à l’oiseau sacrifié, pas de problème on le fera rôtir après!

    mai 31, 2010 à 9 h 41 min

  19. Faudra que tu nous expliques comment tu fais sécher viandes et poissons (la base du pemmican « préhisto »).

    De mon côté, je suis allé comparer plusieurs sites de cueillettes pas trop éloignés pour décider où nous irons sévir vendredi soir. J’opte finalement pour les bords du Doubs.

    Sinon, j’ai également confectionné mon premier sorbet aux orties (recette de Couplan). Je tenterai ce soir d’en faire un aux pousses d’épica.

    J’ai également cueilli des fleurs de sureau (le robinier commençant à faner) sans trop savoir encore quoi en faire.

    mai 31, 2010 à 12 h 07 min

  20. Ca y est, le colis est parti chez CitronVert comme annoncé sur mon blog. Euh… pi’têt bien que j’ai bien fait de pas venir, pas envie de finir rôtie au bout de vos piques de chasse !!! Je viens justement de m’ensauver d’un blog ami où étaient à l’honneur au buffet pas moins de… 300 colibris rôtis (extrait de littérature, « Candide » – Voltaire) !!! Elle promet d’être joyeuse, votre 1ère rencontre de cuistots sauvages !

    mai 31, 2010 à 14 h 48 min

  21. J’essaye de mettre en lien les blogs de nos nouveaux amis « cuistos sauvages », mais je m’y perds un peu.
    Colibri, ton blog c’est « Cuisine(s) et dépendance(s) » ou « Belles,sauvages et plus… » ou les deux ???

    mai 31, 2010 à 22 h 21 min

  22. Argh ! Je regrète de plus en plus de ne pas pouvoir venir !

    mai 31, 2010 à 23 h 23 min

  23. Amélie

    tiens les cueilleurs puisque vous êtes là, une question : vous ne trouvez pas que les fleurs de sureau sentent très fort le pipi de chat ? Ca prend le nez, là, quand on rentre chez nous.

    juin 1, 2010 à 10 h 47 min

  24. Amélie

    il va y avoir plein de petits préhistos : les poumpoumpidoux, et les tolos !

    juin 1, 2010 à 13 h 15 min

  25. Amélie, je me suis fais la même réflexion la semaine dernière. Comme tous les ans, j’ai préparé mon sirop de fleurs de sureau. J’en avais cueilli une grande quantité dont j’avais étalé les corymbes sur une table (en les laissant se désècher un peu, elles s’égrainent plus facilement). En l’espace de quelques heures, l’odeur agréable des fleurs a viré au moins agréable. Je pense que c’est juste une histoire de saturation car le sirop que j’ai préparé avec est délicieux !

    juin 1, 2010 à 14 h 12 min

  26. Amélie

    Alors j’ose à peine le dire de peur que vincent le prenne mal mais je vais me lancer pour la science : il en a fait un sirop, ce matin, bouilli avec du citron. J’ai à peine gouté parce que le citron me fait du mal, mais passé le premier goût sucré-citronné, j’ai eu un très fort arrière gout de pipi de chat dans la bouche… failli vomir…
    bizarre, non ?

    juin 1, 2010 à 14 h 15 min

  27. Après une lecture brève de la googlosphère, les fleurs de sureau developpent cette odeur caractéristique de pipi de chat mais sans conséquences sur la préparation finale.

    juin 1, 2010 à 14 h 38 min

  28. Amélie

    halleluja ! mon fameux nez n’a pas failli ! 🙂

    juin 1, 2010 à 14 h 47 min

  29. C’est justement ta recette de sirop, Nicolas, que j’ai suivie… avec juste moins de sucre. Je vais peut-être en faire un sorbet, ce soir.

    (Je commence à peine à explorer ton blog et suis vraiment halluciné par la richesse du contenu et la qualité des photos)

    juin 1, 2010 à 16 h 39 min

  30. Vous n’y êtes pas du tout !
    Le sureau n’a pas du tout l’odeur du pipi de chat, c’est le pipi de chat qui a l’odeur de la fleur de sureau (et du coup ça change tout : Vincent, t’as essayé le sorbet de pipi de chat ?)

    juin 1, 2010 à 16 h 42 min

  31. Ce midi : cueilli (encore !) des orties et, pour varier un peu, de l’alliaire, du lierre terrestre, un peu de berce… en prévision de ce week-end.

    On va se faire une de ces dégustations !!!

    Cueilli aussi une plante qu’il me semble avoir souvent vue dans les ouvrages de plantes sauvages comestibles pour montrer à CitronVert (on a toujours besoin d’un plus grand botaniste que soi)

    juin 1, 2010 à 16 h 51 min

  32. Barbarella

    T’es sur que c’est très préhisto, ça, de cueillir plusieurs jours à l’avance pour stocker ??
    Et je ne dis pas ça parce que la cuisine est trop petite chez nous hein…. enfin… pas que…

    juin 1, 2010 à 17 h 22 min

  33. Il y a des plantes qui se conservent très bien, j’ai déjà gardé plus de 10 jours de l’ail des ours au frigo sans problème.
    Pour d’autres il vaut mieux les consommer le jour même.

    juin 1, 2010 à 17 h 31 min

  34. Coucou les amis !
    bonne nuit étoilée en espérant y participer la prochaine fois 😉 !

    juin 1, 2010 à 18 h 31 min

  35. Avec CitronVert aux fourneaux, la nuit sera sans doute carrément « trois-étoilée », Yatsé 😉

    juin 1, 2010 à 19 h 44 min

  36. Pascale

    Dire que je vais louper ça !!!

    juin 1, 2010 à 20 h 11 min

  37. Isidore

    Et moi aussi, crénom de nom !!! Avec un peu de chance il fera beau… sinon vous pourrez faire des tisanes de chaussettes mouillées; c’est pas préhisto, ça ?

    juin 1, 2010 à 21 h 03 min

  38. Aaaaaah, encore un défi pour toi, Vincent.
    Après le pipi de chat, faut que tu nous trouves maintenant une plante qui sente la chaussette mouillée pour concocter une bonne tisane.
    Chiche ?

    juin 1, 2010 à 21 h 13 min

  39. Pour revenir sur le sirop de sureau :
    Je n’ai jamais gouté le pipi de chat nature, et encore moins en sirop… Deux choses à éviter à tout prix :
    – mettre trop de vert en égrainant les fleurs. Ca donne de l’amertume au sirop.
    – faire macérer dans un récipient métallique. Avec l’acidité du citron, le métal altère le goût du sirop.
    C’est amusant que tu aies eu l’idée de la glace car c’est ce que j’ai fait la semaine dernière (une crème glacés un peu trop grasse et un peu trop sucrée, mais elle n’a pas fait long feu).
    Au fait, c’est quoi l’ustensile préhistorique que tu utilises à la place d’une sorbetière ?

    juin 1, 2010 à 21 h 45 min

  40. Heu… ma régression n’est pas encore achevée : j’ai donc utilisé une sorbetière électrique rose fluo (qui traînait, pour tout dire, au fond du congélo et n’avait encore jamais été utilisée).

    En même temps, s’adapter à ce qui est là, ici et maintenant, je trouve ça aussi « préhisto ».

    Sinon, pas de tiges vertes dans mon sirop, pas de récipient métallique et seulement 150 g de sucre de canne. J’ai aussi ajouté 2g d’agar-agar (comme Couplan le préconise pour le sorbet d’ortie).

    Je crains cependant que ça ne suffise pas pour satisfaire Amélie : son nez bionique détecterait une goutte de pipi de chat dans une piscine d’eau de javel !

    juin 1, 2010 à 22 h 17 min

  41. Barbarella

    Il semblerait que vincent ne puisse s’empêcher de mentir…
    J’ai acheté la sorbetière l’année dernière; j’ai aussi fait une tentative pas fameuse l’été dernier (ça vous permet de dater au carbone la toute récente présence de vincent dans la cuisine puisqu’il n’en a aucun souvenir…) et je la stocke au congélateur pour qu’elle soit prête à l’emploi…
    rhalalaaaaaa…

    juin 1, 2010 à 23 h 47 min

  42. Pascale

    On te croit Barbara, pas de soucis :-)! Dis-moi, ça vaut le coup ou pas d’acheter une sorbetière, ça fait un moment que j’y pense.

    juin 2, 2010 à 8 h 54 min

  43. Vincent, j’ai plusieurs blogs publics (et ludiques !) (voir sur mon profil !) dont, effectivement, « cuisine(s) et dépendance(s) » et « belles, sauvages et plus… », à l’ouest l’un de l’autre !!! Ca promet, votre week-end, dites donc, entre le pipi de chat (moi j’ai des chats, et je ne trouve pas que les fleurs de sureau sentent leur doux pipi !!!), d’ailleurs ce sirop sent plutôt le litchi ! Mais beaucoup trouvent que le litchi sent aussi… le pipi de chat ! Eh ben, on n’est pas sorti de l’auberge !
    PS : sorbetière, sorbetière ?! Pas besoin, je fais toujours mes glaces sans, et elles sont très bonnes, se conservent fort bien plusieurs jours sans cristalliser !!! Mais il vous faudra un congélo, pas très préhisto, tout ça !!!

    juin 2, 2010 à 9 h 45 min

  44. Ouf, heureusement que je n’ai pas mis que des confitures de sureau dans le colis !!! En fait, c’est terrible, les références d’odeurs les uns et des autres. En tout cas, ne prenez pas la grande ciguë pour de la carotte sauvage, hein ! Il paraît que la première sent très mauvais, mais pas pour tous !!!

    juin 2, 2010 à 9 h 48 min

  45. C’est quoi un sorbet qui « cristallise », Colibri ?

    juin 2, 2010 à 10 h 52 min

  46. Amélie

    ben qui fait du glaçon parce qu’il ne serait pas bien mélangé,je présume…
    à pascale : j’avais déjà essayé les sorbets sans sorbetière il y a plusieurs années, mais j’avais trouvé ça fastidieux et peu concluant.
    J’ai acheté cette sorbetière en pensant pouvoir l’emmener à Vingrau où l’on peut cueillir quantité de mures et figues en se promenant, mais en fait il n’y a pas de congélateur là-bas. Vincent et les enfants sont de gros consommateurs de glaces…
    Ca me dérange un peu, d' »acheter » les fruits quand il s’agit de faire confitures ou glaces. Je suis bien contente que vincent ait trouvé un usage de la sorbetière qui ne nécessite pas d’achat. En même temps ces glaces ont un goût très fin et raffiné. Ca peut rapidement être trop. Je pense qu’il faut contrebalancer avec quelque chose de plus suave, voire presque neutre. Me demande si une crème à l’aspérule ne ferait pas l’affaire…
    En tous cas moi je trouve que l’achat de la sorbetière valait vraiment le coup. Vincent l’utilise avec beaucoup de facilité. Suffit de la stocker au congélo et il n’y a presque pas de mise en place.

    juin 2, 2010 à 12 h 22 min

  47. Ben voilà, Amélie a répondu : pour la crème glacée (si on choisit des crèmes fraîches de bonne qualité), on peut se passer de sorbetière, mais pour les sorbets, qui contiennent beaucoup d’eau, c’est impératif si l’eau va se transformer en « cristaux de glace », à moins de touiller la préparation constamment !!! Sinon, autant faire des granités !!!

    juin 2, 2010 à 14 h 04 min

  48. Amélie

    voilà : c’est une crème glacée vanille aspérule qu’il faudrait pour aller avec celle aux orties ou celle aux pousses d’épicéa !

    juin 2, 2010 à 14 h 17 min

  49. Pascale

    J’ai un mari dévoreur de glaces, il ampute gravement le budget bouffe à la maison (avec le fromage!Question : qui peut me donner une recette de crème glacée succulente et facile à faire, sans sorbetière ?

    juin 2, 2010 à 16 h 53 min

  50. Pour ceux qui souhaitent se joindre à nous, le vendredi ou le samedi.

    Difficile de fixer à l’avance les horaires et lieux précis de RDV.

    Disons tout de même :

    Cueillette du vendredi : RDV à 18h chez nous (9 avenue Charles Siffert) ou 18h30 entre les Grandes Baraques et les parcs d’animaux de la forêt de Chailluz.

    Cueillette du samedi matin : RDV 10h chez nous ou 10h30 autour du terrain de foot de Velotte.

    Sinon, directement à la Petite Echelle dans l’après-midi du samedi.

    Le plus simple est tout de même de se signaler ici et qu’on échange ensuite les infos par mail et/ou sms.

    juin 3, 2010 à 12 h 28 min

  51. Histoire de vous mettre l’eau à la bouche :

    Voici les confitures « colibriesques » que nous pourrons goûter :
    http://finistonassiette.blogspot.com/2010/06/il-est-arrive-le-divin-paquet.html

    juin 3, 2010 à 12 h 37 min

  52. Attends un peu qu’on te croise, Colibri, et te rende la pareille.

    Tu ne perds rien pour attendre ! 😉

    juin 3, 2010 à 12 h 41 min

  53. Vincent,
    tu pourrais faire un nouveau billet pour que les lieux et heures de rdv soient plus visibles, non?

    juin 3, 2010 à 12 h 51 min

  54. Ok.
    J’essaie de faire ça ce soir.

    juin 3, 2010 à 13 h 22 min

  55. Il va faire beau !

    Je vous souhaite de passer un super week-end, avec plein de bonnes choses à manger.
    Pour la tisane parfum « chaussette mouillée », cherchez de l’épiaire des bois. Succès assuré …

    Véro, la sauvage qui ne sera pas là mais qui pensera très fort à vous.

    juin 3, 2010 à 23 h 26 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s