"Aux explorateurs de l’inconnu qui aiment apprendre en faisant un pas en arrière sur le chemin des ancêtres." Pascale Arguedas

Haut-lieu « préhisto » (2) : La Caune de l’Arago (Tautavel)

C’est une petite cavité dominant une vallée fertile des Corbières, entre les communes de Tautavel et Vingrau, dans les Pyrénées Orientales, à une vingtaine de kilomètres de la Méditerranée.

A ses pieds, le Verdouble et ses gorges (dites du Gouleyrous) s’offrent au soleil catalan et aux baigneurs.

La grotte en soi, à vrai dire, ne présente guère d’intérêt : pas la moindre peinture rupestre, ni même de galerie accueillant et guidant le visiteur. Juste des dizaines de fouilleurs, venus du monde entier, qui, tout l’été, depuis maintenant une quarantaine d’années, armés de leurs pinceaux creusent l’entrée.

Il faut dire que, sur plus de 10 mètres d’épaisseur, le site est fertile en silex et ossements divers.

On y a surtout trouvé, en 1971, le crâne d’un Homo erectus, vieux de 450 000 ans, longtemps réputé être « le plus vieux d’Europe » : l’Homme de Tautavel.

Un sympathique musée de la préhistoire est à visiter dans le village du même nom.

Ne pas manquer notamment, en passant, à l’extérieur, la gigantesque « fresque de l’évolution » (qui trônait, il y a quelques années encore, au Forum des Halles) peinte par Moretti.

Plus d’info, pour ceux qui veulent approfondir le sujet, ici et .

Mais le plus remarquable (bizarrement les liens ci-dessus ne le mentionnent pas) est que… nous partons avec les enfants, dès lundi, passer 2-3 semaines de vacances à Vingrau, l’autre village de la vallée (d’où est originaire ma famille paternelle).

Nous serons de retour, normalement, dans 3 semaines.

Publicités

17 Réponses

  1. 360° depuis l’entrée de la grotte :
    http://www.tautavel.culture.gouv.fr/
    (Cliquer sur « la caune de l’Arago », puis « la grotte aujourd’hui »)
    A droite, Tautavel (et tout au fond derrière le Canigou) ; à gauche, Vingrau ; partout, les cigales.

    juillet 25, 2009 à 17 h 18 min

  2. 120

    Ecrit par Jean Baudrillard :

    Je chanterai un jour la vallée magique de Vingrau, la combe magique de Tautavel, l’eau transparente des gorges du Verdouble, les hauteurs paléolithiques surplombant les vignes et les châteaux cathares , Quéribus, Peyrepertuse, et le souvenir des lions et des aurochs qui chassaient sous ces falaises ensoleillées, il y a cinq cent mille ans, eux-mêmes chassés par les hommes primitifs – monde clos sur sa finitude carnivore jadis, sur sa quiétude solaire aujourd’hui.

    *

    La soif expulse l’humeur noire des mélancolies organiques. Les icebergs torrides de Vingrau, calcaire blanc comme une banquise sous la canicule, les fleurs partout, la soif, ici des lions couraient il y a 500 000 ans dans la savane, nos petites régressions n’ont pas cette dimension sauvage. Les rochers bleus comme la glace de la Caune de l’Arago, fraîcheur pourpre, abyssale, mélancolie minérale, liquide, l’extase pourpre et liquide de la fatigue. Site bestial, préhistorique, à mi-hauteur. Pourquoi les hommes n’ont-ils pas toujours vécu au bord de l’eau ? Par la hantise des bêtes, ils ont choisi l’escarpement. Par la hantise de la chaleur, ils ont choisi la nonchalance. Par la hantise de la mélancolie, ils ont choisi l’humeur grotesque et le délire.
    Tout ça n’a pas beaucoup changé.

    *

    Tout ici – le vent, le soleil, la plage, les falaises de Vingrau, l’île Sainte-Lucie, le Pla de Fitou (le fantôme blanc des éoliennes), les belles-de-nuit, les citadelles cathares – tout est toujours sublime, mais sans écho désormais. C’est un souvenir vivant, d’une exception lumineuse, mais irréelle.

    (Cool Memories I et V, Galilée, 1987 et 2005)

    juillet 25, 2009 à 17 h 33 min

  3. 120

    Ecrit par Claude Nougaro :

    (Son village, Paziols, est juste de l’autre côté des gorges du Gouleyrous)

    juillet 25, 2009 à 18 h 02 min

  4. 120

    Ecrit par Claude Nougaro :

    Encore une chanson sur le Verdouble :

    (Désolé pour les images qui n’ont rien à voir)

    juillet 25, 2009 à 18 h 07 min

  5. Isidore

    Et bien, bonnes vacances !!!

    juillet 25, 2009 à 18 h 15 min

  6. Pascale

    Bonnes vacances, repos, amour et farniente!
    Gros bisous à tous et à bientôt!

    juillet 25, 2009 à 22 h 45 min

  7. Merci… A la revoyure !!!
    (et d’ici là, portez-vous bien !)

    juillet 26, 2009 à 13 h 07 min

  8. marilor

    salut les préhistotos
    Marilor, une amie préhisto de Vincent; je consulte régulièrement votre blog sans avoir oser m’y exprimer pour le moment;
    Je vous invite à l’improviste, sur france-musique à aller à la rencontre de Benat Achiary, rediffusée cette nuit et réécoutable pendant un mois.
    Il me semble que ce poète en-chantant mérite d’être intégré au parti…

    août 17, 2009 à 23 h 10 min

  9. marilor

    Taper vôtre commentaire ici.
    c’est la première fois que j’écris sur un blog , pas vraiment de lien entre mon intervention et le message initial ni avec les commentaires, désolée; si l’un d’entre-vous voudra bien m’initier, comment on fait pour poster un nouveau message.

    août 17, 2009 à 23 h 26 min

  10. Amélie

    mince ! je voulais mettre en ligne les photos des enfants croyant découvrir des mains préhistos sur les parois d’une grotte et je m’aperçois que je ne sais plus intégrer les photos… au secouuuuuuurs, Yatsé !!!!!!!!!

    août 18, 2009 à 10 h 01 min

  11. Amélie

    T’inquiète, Marie Laure, tu fais exactement comme t’as fait, sauf que tu effaces d’abord le « tapez votre commentaire ici » :-). Pour le reste peu importe qu’il n’y ait pas de lien avec le sujet, quand on cherche, on en trouve toujours un !
    Je réponds à la place de Yatsé qui bosse comme un malade, Vincent qui scotche devant les championnats du monde d’athlé, isidore qui doit être en tournée, et Pascale qui arpente encore les grands nords, sans doute… 😉

    août 18, 2009 à 10 h 05 min

  12. Je n’ai pas retrouvé l’émission en question sur le site de France-Musiques. Tu peux la mettre en lien (il suffit de copier l’adresse, si tu l’as, et la coller dans un commentaire) ou nous expliquer comment la trouver, stp ?
    Pour ce qui est de rédiger un article (et non un simple commentaire) il faut être répertorié(e) dans les « administrateurs » du blog pour pouvoir le mettre en ligne. A défaut, le plus simple est d’envoyer par mail le texte à l’un d’entre nous (Amélie, Isidore, Florian ou moi) qui l’ajoutera au blog… ou faire comme tu as fait.

    Au fait : bienvenue parmi nous ! 😉

    août 18, 2009 à 13 h 46 min

  13. 120

    Ecrit par Alain Bernard

    […] Que dire de l’anthropophagie, forme de consommation de viande qui ne flatte guère, chez certains ancêtres, les Homo sapiens sapiens policés que nous sommes devenus ? Premier choc : le crâne de l’homme de la Caune de l’Arago (Tautavel), premier Européen d’il y a 450 000 ans, bizarrement découpé à la façon d’un masque, c’est celui d’un être « consommé ». Il n’a pas été tué, mais mangé après mort naturelle ou accident. Comme dit Henry de Lumley, il figure « parmi ds déchets culinaires ».

    […] Le cannibalisme reste certes un sujet tabou ; mais comment ne point imaginer que des hommes du paléolitique aient pu, occasionnellement, consommer de la viande humaine par simple goût ou par carence de viande animale ?

    (La cuisine Préhistorique, Entretien avec Marylène Patou-Mathis, Fanlac, 1998)

    août 25, 2009 à 10 h 23 min

  14. Isidore

    Il va falloir que tu nous pondes un article sur l’antropophagie car c’est un sujet récurrent qui semble te titiller, non? Bon, d’accord Amélie est fort appétissante, mais quand même…

    août 25, 2009 à 11 h 25 min

  15. Amélie

    Merci isidore ! A mon âge ce genre de compliment fait plaisir !

    Je croyais qu’on en avait déjà fait un de sujet anthropophagie ? Ou alors on a dévié à partir d’un autre article. Effectivement on pourrait reconcentrer tout ça dans un article…

    Alain Bernard, c’est pas un nageur ?

    août 25, 2009 à 11 h 34 min

  16. Amélie

    Je me souviens d’un cours de terminale au cours duquel notre prof de philo avait cité je ne sais plus qui disant : « le désir sexuel est un désir de chair humaine. »
    Ca m’avait marquée tellement je reconnaissais cette envie profonde de dévorer…

    août 25, 2009 à 11 h 45 min

  17. Cette année, l’homme de Tautavel fête ses quarante ans !
    Pas si vieux que ça, finalement, l’ancêtre !!

    juillet 5, 2011 à 12 h 03 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s