"Aux explorateurs de l’inconnu qui aiment apprendre en faisant un pas en arrière sur le chemin des ancêtres." Pascale Arguedas

Préhistoire… made in Hollywood

Une preuve supplémentaire que le sujet est d’actualité : Hollywood s’en est emparé. Ils ont comme d’habitude mis les grands moyens : réalisateur à succès (Independance day, Le jour d’après,…), gros budget et effets spéciaux à gogo.

Le résultat est à la hauteur de ce qu’on peut attendre : un grand spectacle, étourdissant de bruit et d’images, et en fin de compte plutôt comique tant il regorge de grosses ficelles, le niaiseries et d’anachronismes.

Est-il vraiment besoin de raconter l’histoire ? C’est, comme toujours dans ce genre de saga hollywoodienne, le même scénario simplement transposé dans un passé lointain (et bien imprécis) : un quidam devient malgré lui un héros chargé d’une mission impossible. Evidemment, à la fin, après avoir franchi plein d’obstacles et chaque fois prouvé ses vertus (courage, compassion, sens du sacrifice, etc.), il se trouve confronté à un grand dilemme, l’amour d’une femme ou le salut de son peuple. Que choisit-il ?… Les deux, bien sûr !

Pas grand-chose à en dire en fin de compte, c’est le genre de film qui s’oublie vite. Son seul intérêt est peut-être de montrer le « point de vue d’Hollywood » sur la préhistoire (qui vaut son pesant de cacahuètes)

Publicités

11 Réponses

  1. Vincent

    Des réactions, parmi d’autres :

    avril 19, 2008 à 14 h 29 min

  2. Vincent

    Une autre :
    http://www.sebatv.com/10-000-bc-quand-hollywood-joue-a-cro-magnon/

    avril 19, 2008 à 18 h 45 min

  3. Amélie

    Les deux acteurs principaux, une Elisabeth Taylor version 2008 et un… heu… juste un beaugosse, tous les deux trop lisses, rien d’extraordinaire dans les visages, ni de particulier dans le jeu… en même temps, le scénario ne leur laisse pas beaucoup d’occasion d’éprouver leur talent !
    Le film est un mélange de péplum, de Guerre des Etoiles, et d’Indiana Jones. Pas si mal, finalement, pour un après midi de dimanche pluvieux !

    avril 19, 2008 à 19 h 42 min

  4. Yannick

    Pour vivre un peu dans la peau d’homme préhistorique et que sous un certain angle, voici une manifestation prévue le 3 et 4 mai :

    http://www.mairie-crepy-en-valois.fr/index2.php?id=%2027

    Je suis hasardement inscrit pour être initié aux activités de tir à l’arc et de propulseur préhistorique… (même si je n’en ai aucune compétence ni aspiration). Ceux qui peuvent être intéressés peuvent me le faire savoir, sans que je puisse garantir une inscription, mais je ferai au mieux…
    C’est bien de bouffer des orties mais de la viande chassée au propulseur, cela doit être quelque chose !

    avril 20, 2008 à 0 h 47 min

  5. Amélie

    Ca m’intéresse, mais ils ont l’air de dire que c’est plus un spectacle qu’une initiation. T’es sûr qu’on peut apprendre aussi ???

    avril 20, 2008 à 9 h 08 min

  6. Vincent

    Manger uniquement de la viande chassée, oui, c’est une bonne idée, mais je ne suis pas certain que le propulseur et le tir à l’arc qui soient les mieux adaptés. J’ai bien l’intention d’ailleurs de voir comment on peut manger ce qui pullule ici (campagnols, limaces, larves diverses…) et qui doit je pense s’attraper plus facilement par piégage ou simple « cueillette » que par chasse à l’affût.
    Mais, rien que pour le plaisir de « retrouver » le geste, tirer à l’arc ou propulser une lance, vaut bien sûr le coup.

    avril 20, 2008 à 10 h 44 min

  7. Pour réconcilier une bonne fois pour toutes mangeurs de viande et jardiniers, on ne pourrait pas se nourrir de viande jardinée et de légumes élevés en stabulation libre ?

    avril 20, 2008 à 12 h 23 min

  8. Euh, je voulais dire « végétariens » et non « jardiniers » évidemment…

    avril 20, 2008 à 12 h 25 min

  9. Dommage, je ne serai pas là, j’aurais bien voulu voir ce qu’est un propulseur …

    avril 20, 2008 à 13 h 13 min

  10. Vincent

    Des « légumes en stabulation libre », je vois bien à quoi ça pourrait ressembler (un beau mélange « à l’anglaise », plutôt qu’en « rangs d’oignons ») et l’idée me plaît bien, mais de la « viande jardinée », là je ne vois pas trop. Ca pourrait ressembler à quoi, pour toi, Bernard ?

    avril 20, 2008 à 14 h 39 min

  11. Vincent

    Un propulseur est un bout de bois (ou d’os) se terminant par une pointe retournée dans laquelle on place l’arrière d’une lance dans lequel on a creusé un trou.

    En agrandissant le bras de levier, cet outil (un des premiers) permet d’améliorer considérablement la puissance du jet.
    J’ai eu l’occasion de tester l’engin aux cours des « journées préhistoriques » qui se déroulent chaque année près de mon lieu habituel de vacances (près de le grotte de Tautavel, dans les Corbières) et je dois avouer que c’est assez saisissant. On parvient assez vite à transpercer une cible placée à une bonne trentaine de mètres)

    avril 20, 2008 à 14 h 46 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s