"Aux explorateurs de l’inconnu qui aiment apprendre en faisant un pas en arrière sur le chemin des ancêtres." Pascale Arguedas

Un topo pour mémoire

De quoi parle-t-on au juste lorsqu’on évoque la Préhistoire ?

Afin de clarifier les termes, les idées, comme les futurs débats, une petite présentation de la chronologie préhistorique (actuellement admise) semble nécessaire. Tâchons de faire simple et court :

La Préhistoire, tout d’abord, est la période qui s’étend du premier représentant du genre Homo (environ – 3 milions d’années) à l’invention de l’écriture (environ – 3 000 ans).

Après ceux que l’on qualifie de « Pré-humains » (notamment les Australopithèques apparus il y a environ 5 millions d’années), se sont plus ou moins succédés :

Homo habilis (inventeur du premier outil)

Homo erectus (domestiqueur du feu vers – 500 000 ans)

Homo néanderthalensis (à l’origine des premières sépultures, vers – 80 000 ans)

Homo sapiens ou Homme de Cro-Magnon (auteur notamment des peintures de Lascaux, vers – 20 000 ans).

C’est à ce dernier (donc « nous ») qu’on doit aussi l’invention de l’élevage et de l’agriculture, vers – 10 000 ans, qui marque généralement le passage du Paléolithique (âge de la pierre ancienne… ou taillée) au Néolithique (âge de la pierre nouvelle… ou polie). Cette dernière période, enfin, voit notamment apparaître les fameux mégalithes (dolmens et menhirs).

Voilà un schéma qui résume tout ça : frise préhistorique

En attendant des articles qui reprendront sûrement plus en détail chaque période (quand on se sera suffisamment documenté), tout est maintenant ouvert dans les commentaires pour compléter, modifier ou questionner cette base simplifiée de travail. La science (notamment en la matière) étant loin d’être figée et la réalité forcément plus complexe qu’un tel schéma on a déjà là de quoi longuement palabrer.

Publicités

26 Réponses

  1. Ourko

    On peut aussi résumer ça comme ça :

    février 18, 2008 à 22 h 27 min

  2. Vincent

    Cette frise, Ourko, est certes drôle mais elle participe de la transmission de l’idée fausse selon laquelle « l’humain descend du singe » (qui ressemble ici à un chimpanzé), alors qu’ils sont, en fait, plutôt « cousins » : ils sont tous deux issus d’un ancêtre commun (aujourd’hui encore introuvable, jusqu’à preuve du contraire).
    Tous les pré-humains que l’on découvre, aussi loin qu’on puisse aujourd’hui remonter (et l’on va désormais bien au-delà de 5 millions d’années), sont – je crois – « déjà debouts ».
    L’histoire du singe qui se redresse (notamment pour s’adapter à l’ancienne forêt devenue savane) est sinon une « fable », du moins une simple hypothèse scientifique. (Peut-être est-ce à cela qu’Isidore faisait allusion dans une allusion d’un commentaire précédent).
    A vrai dire, tout reste encore bien mystérieux sur nos origines et quiconque prétendrait détenir en la matière la vérité assurée mérite simplement d’être écouté… avec circonspection.

    février 19, 2008 à 9 h 02 min

  3. Vincent

    Il te va, Yatsé, ce petit topo ? Il correspond à ce que tu souhaitais ?

    février 19, 2008 à 10 h 22 min

  4. amelie

    Yatsé est en réunion…

    février 19, 2008 à 10 h 42 min

  5. sobelo

    Vincent : dans plusieurs de tes commentaires, tu remets en question l’évolution de l’espèce telle qu’elle est présentée actuellement.
    C’est l’esprit de contradiction français?
    Ou bien une certitude profonde qu’il reste bcp de choses à découvrir?
    Ou alors tu renies la bêêêêêête qui sommeille en toi?

    février 19, 2008 à 10 h 50 min

  6. barbarella

    Hihihihihi
    houhouhouhouhou !…
    alors ???

    février 19, 2008 à 11 h 06 min

  7. Vincent

    Si je remets, comme tu dis Sobelo, des choses en cause, il me semble que c’est davantage les conceptions « scientistes » (qui ne sont généralement pas celles d’ailleurs des scientifiques mais plutôt des vulgarisateurs) que le concept d’évolution lui-même.

    (J’appelle, à propos, « scientiste » une conception simpliste – d’essence, je crois religieuse – qui voit dans la science davantage une pensée rassurante qu’un principe supplémentaire d’incertitude, soulevant notamment davantage de questions que n’apportant de réponses).

    Quant à l’évolution. Si celle « des espèces » ne me semble pas contestable, celle « de l’espèce » (Homo sapiens) me paraît l’être davantage dès qu’on admet qu’elle ne se résume pas au simple développement de ses techniques.

    Je me leurre peut-être (voire sûrement) mais il me semble enfin que les positions que je peux prendre sur ces questions sont davantage issues de la conscience de la bête en moi (sous le léger vernis civilisé) que de son reniement.

    février 19, 2008 à 11 h 36 min

  8. Vincent

    C’est plus l’idée de progrès que d’évolution que je conteste, je crois.
    La « croyance » sous-jacente est peut-être celle d’une sorte de Loi des compensations : ce qu’on gagne d’un côté (par exemple, en confort), on le perd forcément de l’autre (par exemple, en joie de vivre).

    février 19, 2008 à 11 h 40 min

  9. sobelo

    as-tu des hypothèses (mm très perso)quant à l’origine des pré humains, ou es-tu complètement ds le flou?
    Moi, la théorie de l’évolution me va plutôt bien, mm si je sais bien que chimpanzé n’est pas mon ancètre, en ts cas pas com il se présente aujourd’hui.
    Et effectivement, il faut se méfier des principes simplistes genre
    « l’homme descend du singe
    le singe descend du cocotier
    dc l’homme descend du cocotier » (c’est caricatural, ms des fois, ça s’apparente à ça…)

    Le fait d’apprendre que néenderthal et cro-magnon aient cohabité un moment a fait l’effet d’un enchantement sur moi, je sais pas pq… Peut-ê le fait q ça venait bousculer tt ce que j’avais appris en petites classes.

    février 19, 2008 à 11 h 41 min

  10. sobelo

    Vincent : la loi des compensation, c’est effectivement pas systématique.
    Maintenant, on voit bien aujourd’hui que l’équilibre entre les humains et la nature est fragile. cf les dérèglements climatiques…
    De plus, la dépression est plus présente dans les populations qui n’ont pas besoin de se battre pr voir leurs besoins primaires satisfaits.

    février 19, 2008 à 11 h 45 min

  11. Vincent

    Nan, Sobelo, aucune « théorie perso », même secrète. Je crois que ce « flou » me plaît bien, en fait. Pour tout dire, je crois même que je m’en moque pamemal : qu’on vienne d’un Dieu (comem on le croyait avant) ou d’une amibe (comme on croit le savoir aujourd’hui), n echange pas grand chose à « ce que je dois faire aujourd’hui » (qui seul m’importe).

    Quant à l’ancienne cohabitation de plusieurs espèces humaines, tu as raison, c’est un vrai « coup de tonnerre » qui ne peut laisser indifférent, il me semble. On en fera je pense un article un de ces jours.

    février 19, 2008 à 12 h 25 min

  12. Vincent

    Pour poursuivre le topo :

    On appelle aussi Protohistoire la période au cours de laquelle des populations sans écriture sont mentionnées par des textes émanant d’autres peuples qui, eux, la possèdent et leur sont contemporains. C’est, en gros, l’âge des métaux, donc notamment les Celtes (ou « Gaulois »). Mais sont aussi concernés ceux qu’on nomme « Barbares », voire même, à l’extrême, les Amérindiens.

    Une période qu’on espère donc pouvoir un jour traiter plus en détails, car si elle n’est plus vraiment « préhistorique », elle nous interpelle forcément tout autant.

    février 20, 2008 à 9 h 51 min

  13. yep, je pense que le topo est carrément intéressant comme première brique pour pouvoir en poser d’autres …

    Si tout le monde est d’accord, on pourrait en faire une page à coté d’home (intitulé à définir) qu’on pourrait continuer à alimenter par la suite soit par ce qu’on ajoute, soit par des liens sur les articles qu’on écrit spécifiquement sur la préhistoire ?

    février 22, 2008 à 0 h 51 min

  14. Vincent

    Je ne suis pas sûr de biens savoir ce qu’est une « page à côté d’home », mais je suis évidemment d’accord sur le principe. On verra bien. J’imagine, en plus, que ça ne porte pas trop à conséquence et qu’on pourra toujours l’enlever, si jamais on se rend compte que ça encombre plutôt qu’autre chose.
    On te laisse faire (même pour le changement de titre) ?
    En attendant, comme il me reste encore un peu de temps de « vacances », je vais apporter quelques infos supplémentaires en commentaires.

    février 22, 2008 à 8 h 39 min

  15. Vincent

    En réponse (tardive) à un précédent commentaire de Sobelo :

    Si j’en crois Wikipédia, la dénomination Homo sapiens « sapiens (l’homme qui pense qu’il pense, qui sait qu’il sait ») n’est plus utilisée depuis 2003. Jusque-là, en effet, l’espèce Homo sapiens étant subdivisée en deux groupes distincts, considérés comme deux sous-espèces : Homo sapiens sapiens et Homo sapiens neanderthalensis. Les récentes études génétiques semblent cependant indiquer que les deux groupes avaient en fait un génome trop différent pour être deux sous-espèces, et constitueraient donc plutôt deux espèces à part entière du genre Homo. Homo sapiens neanderthalensis fut donc renommé Homo neanderthalensis, et Homo sapiens sapiens simplement Homo sapiens.

    février 22, 2008 à 8 h 45 min

  16. Ourko

    Oh ben merde alors !
    La science aurait donc en quelque sorte prouvé qu’on est moins « sapiens » qu’on le croyait ?

    février 22, 2008 à 8 h 47 min

  17. Ourko

    Sinon, on appelle généralement Mésolithique la courte période, entre la fin du Paléolithique et le début du Néolithique, caractérisée par un certain nombre de changements comportementaux des groupes humains, liés au réchauffement climatique post-glaciaire et aux changements environnementaux qui en découlent (reconquête forestière, disparition des grands herbivores migrateurs tels que le renne…).

    février 22, 2008 à 8 h 54 min

  18. Ourko

    Je poursuis sur le Mésolithique.
    Ce serait donc quelque part la période dans laquelle on risque de « retourner » (avec les changements climatiques qu’on prévoit). Quelques infos supplémentaires, donc, pêchées aussi sur Wikipédia, pour en savoir davantage :
    « (…) L’abondance et la diversité des ressources par rapport à l’âge glaciaire favorise un nomadisme sur des territoires plus restreints. La diffusion de traits culturels sur des territoires importants laisse entrevoir des relations entre groupes distincts. Selon J.-G. Rozoy, les groupes voisins se réunissaient pour échanger des techniques et des denrées et favoriser l’exogamie. L’emploi de l’arc et de la flèche, en particulier, se généralise sur le continent européen et en Afrique. La microlithisation des armatures de chasse s’accentue par rapport à la période précédente : de petits éléments en silex souvent géométriques, les microlithes, sont fabriqués puis fixés sur des hampes d’os ou de bois pour servir de projectiles. La chasse de petits mammifères et la consommation de mollusques (escargots, etc.) se développent. etc. »

    Donc, en gros : production agricole accrue et (re)localisée, échanges culturels (et sexuels) accentués, développement des microtechniques, brochettes et cargolades généralisées…
    Pas si mal que ça, finalement. Allez, du coup (histoire d’accélérer le mouvement) je remonte un peu le chauffage et vais faire tourner le moteur de ma voiture !

    février 22, 2008 à 9 h 48 min

  19. Ourko

    …Et vive le Parti Mésolithique !!! 😉

    février 22, 2008 à 9 h 50 min

  20. Barbarella

    Et c’est au XVII° siècle qu’est apparue une branche vouée à l’extinction : l’homo sapiens ergo sum…

    février 22, 2008 à 9 h 57 min

  21. Ourko

    Kesako ?

    février 22, 2008 à 10 h 10 min

  22. barbarella

    l’homme qui « pense donc je suis » 🙂

    février 22, 2008 à 10 h 27 min

  23. Ourko

    S’il panse, c’est qu’il essuie.
    S’il essuie… c’est donc ton frère !

    février 22, 2008 à 22 h 34 min

  24. Ourko

    Heu… J’ai oublié une étape :
    S’il essuie, il nettoie, bien sûr.
    Et s’il se nettoie, c’est donc ton frère.

    février 23, 2008 à 8 h 33 min

  25. Vincent

    Homme qui pense, donc qui fuit (ou tente laplupart du temps de fuir la réalité silencieuse et tragique du monde en lui créant un « double » mental)

    février 23, 2008 à 12 h 40 min

  26. La femme qui fuit

    Rattrappez-moiiiiii !

    février 23, 2008 à 13 h 04 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s